We love Mama Shelter

yellowlab

In Blog Posted

Luxe-abordable, sophistiqué-décontracté : Le Mama Shelter aime conjuguer les opposés !

6 ans après sa création, Le Mama Shelter vient d’annoncer un partenariat avec le groupe Accor pour développer le parc de 5 à 20 unités en cinq ans. « Nous sommes intéressés par toutes les villes qui racontent une histoire et qui ont une clientèle affaires et loisirs comme Londres, Athènes, ou Barcelone. Nous allons commencer par Lille, Mexico et Séoul », explique Serge Trigano. Décryptage d’un concept qui cartonne !

Un positionnement de boutique-hôtel branché et économique

L’objectif des fondateurs, Serge Trigano et Cyril Aouizerate*, était de créer une alternative entre l’hôtellerie à faible coût, souvent très spartiate, et l’hôtellerie de luxe. Ils ont demandé à l’architecte Roland Castro de concevoir l’hôtel et à Philippe Starck de prendre en charge la décoration intérieure. Résultat : un 3 étoiles branché, avec des prix très correctes allant de 79 à 299€. « Serge Trigano compare volontiers son concept hôtelier à un jean, ce tissu hyper démocratisé qui casse le préjugé social sur les apparences. Le Mama Shelter est un lieu de brassage social et culturel. »

L’expérience a été pensée dans la globalité, le Mama veut être un hôtel qui est bien plus qu’un endroit où dormir : outre de jolies chambres confortables, le restaurant est également très accueillant avec sa table d’hôte XXL et devient même un lieu branché de la capitale. La carte a été imaginée par le chef Alain Senderens et l’établissement fait entre 500 et 600 couverts par jour.

Le premier Mama Shelter a ouvert en 2008 à Paris, rue de Bagnolet dans le XXème. Aujourd’hui, le concept s’est étendu à Marseille, Bordeaux, Lyon et Istanbul.

Un concept qui fait des émules, puisque par exemple l’InterContinental Hotels Group lance Hotel Indigo à Paris.

Un univers fort, qui marque les esprits

Le Mama Shelter c’est un ton frais, un esprit décontracté, une ambiance à la cool : « Mama aime les choses simples, honnêtes et un peu branchées ». Les lieux sont accueillants et le personnel est souriant. Le baby-foot qui trône au milieu du restaurant met tout le monde d’accord. Les plats à la carte ne font pas de chichis en témoignent la cocotte de coquillettes jambon Mostellos et œuf mollet ou le moelleux au Carambar, terriblement régressif ! L’esprit espiègle est disséminé un peu partout : sur le gel douche « Mama loves you from head to toe », les masques rigolos dans les chambres, l’iMac qui permet de se prendre en photos et de garder de bons souvenirs, la cuisine ouverte et la déco colorée.

Un dîner ou une nuit au Mama Shelter, c’est une expérience simple et branchée, du luxe abordable très réussi !

*Serge Trigano est le fils du fondateur du Club Med. Cyril Aouizerate a revendu ses parts pour fonder MOB, une chaîne de restauration et d’hôtels green

Sources : http://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/0203895643441-accor-donne-les-moyens-a-trigano-de-developper-mama-shelter-1058434.php

http://www.mamashelter.com/fr/

http://www.lechotouristique.com/article/mama-shelter-la-petite-chaine-qui-monte,46092

Article rédigé par Yellow Lab

0 Comments

Leave a Comment