Quand charcuterie rime avec innovation !

yellowlab

In Blog Posted

Nous vous proposons le témoignage de Patrick Béal et Philippe Moine, entendus lors du Rendez-vous du design #2.

Patrick Béal est le dirigeant de la société Eurexia, spécialiste de l’achat, de la transformation et de la commercialisation de produits de charcuteries (jambons, chorizos, salamis, viandes des Grisons, etc.). Ses produits sont vendus en marque propre ou par des marques distributeurs.

Patrick Béal le rappelle, la situation est tendue pour une entreprise comme la sienne : prix tirés vers le bas par la grande distribution, coût de l’emballage important, notamment pour la charcuterie où il y a « autant à manger qu’à jeter ». C’est dans ce contexte qu’il décide d’entreprendre une démarche de design, pourtant bien loin a priori du monde de la charcuterie !

En 2011, Eurexia fait appel au designer Philippe Moine pour travailler sur 2 axes :

1. La création d’une nouvelle marque, « Les saveurs d’origine », pour mettre en valeur des produits locaux frais. Une étiquette kraft et une typographie « écrite à la main » mettent en avant ces arguments de proximité et d’authenticité. Cet aspect qualitatif est renforcé par l’utilisation du papier pour l’emballage (i.e. le même matériau que les bouchers plutôt que le plastique, généralement utilisé en grande distribution pour ce type de produit).

2. La création d’un packaging innovant, plus nomade et plus ludique, pour trouver de nouveaux débouchés et maximiser l’utilisation des ressources. L’enjeu était d’exploiter intelligemment les « restes » de viande des Grisons qui ne pouvaient pas être utilisés pour faire de belles tranches. Ils ont donc l’idée géniale de proposer un nouvel usage : des copeaux de viandes des Grisons pour l’apéritif ! Pour mener ce projet à bien, ils ont développé une jolie coupelle en plastique recyclé qui peut passer du linéaire à la table sans se cacher ! Ce projet, en phase terminale, devrait débarquer dans les rayons d’ici peu. Il a en tout cas déjà séduit les distributeurs, dont Cora qui n’était jusqu’à présent pas client.

Cette démarche design a été, selon Patrick Béal, tout à fait bénéfique. Pour un investissement global (design, prototype, outillage, industrialisation) assez conséquent de 100.000€, Eurexia a réellement innové sur son secteur ! Ces interlocuteurs de la grande distribution voient désormais l’entreprise comme un acteur à la pointe du progrès et de la modernité !  Des portes se sont ouvertes et le chiffre d’affaires s’est déjà développé. Le rôle du designer selon Patrick Béal ? « Donner plus de valeur au produit. » Un bel exemple de partenariat industriel-designer !

Source : témoignage recueilli lors du Rendez-vous du design #2, mardi 15/10, au Palais de Tokyo, en présence des ministres Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti et Fleur Pellerin. 

Article rédigé par Yellow Lab

0 Comments

Leave a Comment