Les Cafés Costes : le renouveau des brasseries parisiennes

yellowlab

In Blog Posted

Le Café Marly, le George, le Café Français, le Café Ruc, l’Etienne Marcel, le Café Beaubourg … derrière tous ces grands établissements parisiens se cachent Jean-Louis et Gilbert Costes, deux frères aveyronnais. Leur premier restaurant  voit le jour en 1984 et constitue la première brique d’un véritable empire. Leur concept : transformer les anciennes brasseries plutôt rustiques en un lieu glamour et branché.

Le succès d’un restaurant se joue, pour les Costes, sur la décoration, l’emplacement et la qualité du service. Chacun de leurs établissements possède un décor unique qui doit correspondre à son emplacement. Par exemple, pour le George, situé sur la terrasse du musée Beaubourg, les architectes se sont inspirés du style avant-gardiste et industriel du musée. Pour que chaque café puisse avoir une identité forte et différente des autres, ils investissent énormément en décoration et s’entourent des meilleurs designers et architectes d’intérieur comme Philippe Starck pour le Café Costes ou India Mahdavi pour le Café Français récemment ouvert place de la Bastille.

En voulant se différencier des brasseries parisiennes classiques, les deux frères ont construit des établissements personnalisés  et impressionnants qui attirent une clientèle parisienne et étrangère aisée. Une stratégie marketing et design réussie : le groupe Beaumarly pèse aujourd’hui plus de 70 millions d’euros.

Au-delà des brasseries, les Costes ont su diversifier leurs activités : des hôtels, des compilations de musique, une gamme de plats préparés vendus en grande surface, un parfum d’intérieur et un magazine. Ce luxe à la française s’exporte bien : les Costes ouvrent prochainement une réplique du Café Marly à Abu Dhabi et une réplique du Café Français à Singapour !

Article rédigé par Yellow Lab

0 Comments

Leave a Comment